TÉLÉCHARGER CASTEM 2000

De nouvelles versions sont proposées annuellement au téléchargement, garantissant la compatibilité avec la plupart des systèmes d'exploitation. Fonctionnement de Cast3M[ modifier modifier le code ] Cast3M utilise le langage Gibiane [3] pour décrire les données et les opérations. Cast3M, contrairement à la plupart des codes éléments finis , est rédigé entièrement en Français. Cast3M est à la fois un programme de maillage , un programme de calcul et un programme de visualisation des résultats.

Nom:castem 2000
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:19.92 MBytes



Dans cette optique, CASTEM intègre non seulement les processus de calculs proprement ditsmais également les fonctions de construction du modèle pré-processeur et les fonctions de traitementdes résultats post-traitement. Laborderie - E. Au départ, lesprogrammes de calcul étaient écrits pour résoudre des problèmes donnés et fonctionnaient généralementen boîte noire. La multiplicité des problèmes a ensuite conduit à développer des programmes de calculdistincts capables de communiquer entre eux le cas échéant.

Les progrès du matériel informatique a alors permis de développer de nombreuses fonctions quiréduisaient les temps de préparation des jeux de données. De plus, les jeux de données devenaient de plus en plus compliqués et le post-traitement devait êtrecapable de relire des fichiers différents selon les codes de calcul utilisés.

A ces problèmes se sontajoutés de nouveaux besoins tels que des structures plus complexes mettant en jeu des phénomènesvariés et couplés couplage mécanique-thermique ou bien intégration des fonctions de maillage dansle processus de calcul optimisation de forme. Toutes ces considérations ont conduit à repenser à la base le problème du calcul numérique demanière à développer un code de calcul de nouvelle génération : CASTEM Chacune des étapes peut également être décomposée en une série de processus élémentaires.

Choix de la géométrie et du maillage :- Définition des points, lignes, surfaces et volumes. Résolution du problème discrétisé :- Calcul des matrices de rigidité et de masse de chaque élément fini. Analyse et post-traitement des résultats :- Quantités locales : déplacements, contraintes, déformations, etc Chaque étape peut être décomposée en une série de processus élémentaires. Faire un calcul revient donc à sélectionner les processus élémentaires adaptés au typedu problème et à leur fournir les informations nécessaires existantes ou nouvelles.

Parailleurs, simple ne signifie pas simpliste. Ils sont typés, ce qui permet aux opérateurs de lesexploiter et de vérifier la syntaxe des données. Elles ne créent pas de nouveaux objets. Il peut encore écrire et tester très rapidement de nouveaux algorithmes sans avoirbesoin de modifier le logiciel. Une fois que les unités de mesure utilisées dans les données sont définies, tous les résultatsseront exprimés dans ces mêmes unités.

Il existe une exception à cette règle concernant la mesure des angles qui doivent toujours êtreexprimés en degrés. En revanche, les températures et le coefficient de dilatation thermique doiventêtre exprimés dans des unités cohérentes. Exemple : 3. Pour cela, il existe des opérateurs qui réalisent la sauvegarde de données sur fichier et leur récupérationpour les exécutions suivantes voir paragraphe 3.

Elle se placegénéralement en début de programme. Valeurs : 1, 2 ou 3. MODE : correspond au mode de calcul. Si on ne leprécise pas, le programme prend une valeur par défaut, fonction des densités associées auxpoints PA et PB. Nous allons présenterici les directives les plus usuelles. De manière générale,ce sont des matrices couplant des inconnues physiques. La liste LISI4 contient les entiers : 3 3 3 3 1 2 3 4. Les mots de la liste nepeuvent avoir plus de 4 caractères. Cette valeur est nulle par défaut, on peut la modifier avec la directive DENS.

La densité permet de contrôler la taille locale des côtés des éléments se raccordant à un point. Nous reviendrons sur la notion de densitédans le chapitre 6 : Maillage. Il existe de nombreuses manières de les créer. Nous détaillerons tous ces opérateursdans le chapitre 6 : Maillage. Il peut contenir une ou plusieurs composantes. Un nom de composante comporte au maximum4 caractères. Avantde donner les noms des composantes et leurs valeurs, il faut spécifier le nombre de composantes ici 2.

La nature du champ peut être indéterminée comme ici , diffuse oudiscrète : quand le champ représente une grandeur continue par exemple un champ de déplacement ,il est de nature diffuse ; quand il représente un champ nodal équivalent par exemple une force nodale ,il est de nature discrète.

On peut garder les mêmes noms de composante ou bien en donner de nouveaux. Lechamp est défini au centre de gravité de élément. Les valeurs de x sont définies dans une liste de réels LIS1, les valeurs correspondantesde f x sont définies dans une autre liste de réels LIS2 de même taille que LIS1. PAS Chaque objet de la table peut être de type quelconque et est caractérisépar un indice quelconque.

La démarche générale est lasuivante :- construction des points- construction des lignes à partir des points- construction des surfaces à partir des lignes- construction des volumes à partir des surfaces. Nousallons notamment mettre en évidence les notions de densité. Ici les densités ne sont pasidentiques, les éléments sont donc de longueur différente. La taille est calculée en tenantcompte des densités des extrémités.

On aurait pu obtenir le même résultat en affectant aux points P0 et P1 une densité de 1 et auxpoints P2 et P3 une densité de 2. Les élémentsutilisés sont ceux spécifiés dans la directive OPTI.

Les côtés définissant le contour doivent être orientés dans le même sens. Les contours intérieurs doivent tourner dans le sensopposé des contours extérieurs. Selon le même principe que la création deslignes, on peut tenir compte des densités en donnant un nombre de couches négatif. Dans les deux cas, on peut indiquer le nombre de couches engendrées ici 10 et on peuttenir compte des densités en donnant un nombre de couches négatif.

Il est possible de spécifier le nombre de couches engendrées ici 10 , on peut aussi tenircompte des densités selon le même principe que les lignes et les surfaces. Le commentaire prend fin au point-virgule. Cette directive est équivalente à un astérisque placéen début de ligne. Dans cet exemple, on peutdonc regretter de ne pas avoir nommé les points du plan XOY si on veut encastrer le cylindre.

Dans ce cas il faut les nommer après la réalisation du maillage.

TÉLÉCHARGER DRIVERS IMPRIMANTE HP LASERJET 1018 GRATUITEMENT

Présentation et utilisation de castem2000

.

TÉLÉCHARGER DRIVER CANON PIXMA MP280 GRATUIT GRATUITEMENT

PRESENTATION et UTILISATION de CASTEM 2000. - Cast3M - CEA

.

Similaire